CDP49
Accueil > Actualités > Coup de projecteur sur les métiers d’artisanat

Coup de projecteur sur les métiers d’artisanat

Posté le lundi 3 décembre 2018 par CHIFFOLEAU Agnès

À la recherche d’idées de cadeaux pour Noël ? Et si vous optiez pour une création artisanale ? Agnès Chiffoleau et Myriam Brillouet, de la commission communication, sont allées à la rencontre de quatre entrepreneur.e.s, qui exercent un métier artisanal.

Pour Françoise Ménard, tapissière en décor, la passion du textile et du travail d’aiguille s’est révélée dès l’enfance. Formation de tapissière en décor en poche, elle a été ouvrière chez un décorateur parisien pendant 26 ans avant de rejoindre CDP49 en octobre 2016 et de créer son propre atelier « Au Fil de la Coudre », à Saint-Georges-du-Bois. « J’ aime par-dessus tout écouter mes clients et créer le décor qui leur correspond en donnant vie au textile », confie Françoise.

Les Choletais Valentin Dos Santos et Rachel Peveri, ont en commun la passion de la maroquinerie artisanale, en cuir pour Valentin, en liège pour Rachel dont les créations font la singularité de l’atelier qu’elle a créé : l’atelier Albert. « Mon souhait est que mes créations soient le plus bienveillantes possible, en favorisant les matières naturelles et les circuits courts, explique Rachel. Elles portent les valeurs de l’écologie, du véganisme et du féminisme. En bref, le respect de toute forme de vie ! » Ils ont l’un et l’autre rejoint CDP49 en octobre 2017.
Dès 2018, Valentin déposait la marque « LE MÉNÉTRIER ». « Le ménétrier est un ménestrel, indique Valentin. J’ai choisi ce nom, car j’aime les vieux métiers, perpétuant un véritable savoir-faire. » Valentin crée sous ce nom, de A à Z, des sacs, des portefeuilles et des ceintures, à la fois pour une clientèle féminine et masculine.
Sa passion pour le travail du cuir est née il y a 5 ans en effectuant un stage chez un bottier à Saumur, véritable révélation alors de sa fascination pour les métiers de cordonnier-bottier et sellier-maroquinier. Pour Rachel, c’est aussi une rencontre, celle avec deux créateurs de chaussures à Nantes, qui a impulsé la création de son atelier.

Sébastien Collet, vitrailliste, dans la grande famille de CDP 49 depuis juin 2018, aime lui-aussi les vieux métiers et est féru de patrimoine. « De tout temps j’ai voulu exercer un métier artisanal et artistique », dit-il. Après une reconversion professionnelle, son rêve est aujourd’hui réalisé. Dans son atelier de Saint-Jean-des-Mauvrets, il crée et restaure des vitraux, selon des méthodes traditionnelles du vitrail au plomb.

Leurs vœux pour 2019
Valentin entend donner la priorité à son « cœur de métier » avec le projet de suivre des formations chez des artisans pour apprendre de nouvelles techniques de travail du cuir comme le tressage. À terme, son objectif est de pouvoir proposer des créations toujours plus élaborées et sophistiquées et faire évoluer son travail au rang de métier d’art.
Rachel restera fidèle à ses valeurs, en faisant le vœu de s’approcher du 100 % matières naturelles. Elle réfléchit aussi à une gamme de produits plus « mixtes », que pourraient davantage convoiter les Messieurs. Dans ses rêves plus lointains, Rachel imagine un atelier ouvert, voire partagé avec d’autres créateurs et pourquoi pas une boutique (elle a déjà une boutique en ligne : www.atelier-albert.fr). Dans l’idéal, elle aimerait pouvoir reverser une partie des bénéfices de son travail à des associations animales ou écologiques.
En 2019, Françoise s’est fixé comme objectif de pérenniser les liens tissés avec ses clients, principalement des professionnels. Pour Sébastien, l’année commencera par une création assez conséquente de trois panneaux dans une belle demeure privée, sans oublier les projets de restauration pour la prospérité de son atelier.



 
 
CDP49 - Coopérative d’activités et d’Emploi du Maine et Loire - 458 bis rue St Léonard - 49000 Angers - 02 41 34 94 02